L’accent circonflexe en français

Si l’accent circonflexe est apparu à la Renaissance, il est employé systématiquement dans la langue française depuis le XVIIIème siècle. Jusqu’à cette époque, on continuait d’écrire certains s placés devant une autre consonne et ceci même s’ils ne se prononçaient plus en français. Lors de l’édition du dictionnaire de l’Académie française en 1740, il a été décidé que ces s seraient supprimés de la graphie. Mais les Français, peut-être excessivement nostalgiques, ont décidé de noter cette disparition par un accent circonflexe sur la voyelle précédente.

 

C’est donc ainsi que teste est devenu tête, hospital, hôpital, bastir, bâtir, etc. Connaitre l’origine de cet accent est donc très utile à tous les locuteurs de langues romanes qui, elles, ont conservé le s car il est encore prononcé. Si un mot possédant un accent circonflexe vous pose des difficultés de compréhension, il suffira donc d’essayer d’ajouter un s derrière la voyelle pour retrouver en principe le mot d’une langue latine. Ainsi, Pâques donne naturellement Pasques, c’est-à-dire Pascua en espagnol. Mais attention ! les s devant consonnes n’ont pas tous disparu parce que certains continuent de se prononcer… Ainsi, on écrit fête mais festin et festoyer.

Enfin, on utilise aussi l’accent circonflexe comme signe diacritique, c’est-à-dire pour distinguer des homophones : sûr et sur, et du, mûr et mur, etc.

Pour terminer, notons que, depuis la réforme de la simplification de l’orthographe officiel du français de 1990, le circonflexe a disparu du i et du u (excepté si sa disparition peut entraîner une ambigüité, comme dans / du par exemple).

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.