Accent, rythme et mélodie en français

En français, à l’oral, il existe une composante fondamentale : la prosodie. Qu’est-ce que c’est donc ? Ce sont les règles d’accent, de rythme, de mélodie, de débit et de pauses. Ces règles peuvent être obligatoires, comme celle de l’accent final de groupe :

Je vais au cinéma demain soir.

ou optionnelles, comme celle de l’intonation montante pour la question

Tu vas au cinéma demain soir ?

En cours de français langue étrangère, il est indispensable d’étudier puis de maîtriser un minimum ces outils afin de pouvoir communiquer efficacement en français.

Mais on oublie trop souvent que cette même prosodie nous permet d’exprimer nos sentiments. Grâce au rythme, à la mélodie, aux pauses, etc., vous transmettez vos émotions à votre interlocuteur. Chaque langue possède des moules prosodiques prêts à l’emploi. Une même phrase aura donc une multitude de significations selon qu’elle sera dite de telle ou telle manière. En général, les étudiants en français langue étrangère ne connaissent que deux schémas prosodiques : ceux de l’affirmation et de la question.

Et pourtant, il en existe beaucoup d’autres ! Aujourd’hui, en guise de sensibilisation, nous vous proposons sept modèles prosodiques visant à exprimer, en français, sept émotions/sentiments de base.  Voici donc sept manières de dire : « Il va neiger demain. »

 

 

  1. Affirmation neutre
  2. Question neutre
  3. Vérification (n’est-ce pas ! j’ai bien compris ?)
  4. Surprise (je ne savais pas)
  5. Incrédulité, doute
  6. Insistance devant scepticisme (puisque je te dis)
  7. Affolement (mes beaux géraniums vont y passer !)

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , , , ,

La tradition du poisson d’avril en France

 Le jour du premier avril, il est d’usage en France de préparer quelques plaisanteries au détriment de ses amis et des membres de sa famille ; elles consistent à leur faire croire une chose fausse et même mieux : impossible. Les médias eux-mêmes se plient à la tradition et chacun essaie de découvrir, dans les journaux de la presse écrite, de la radio ou de la télé, l’information inventée du jour. Le premier avril, c’est donc notre 31 décembre à nous.

Quand votre victime est définitivement convaincue par la fausse nouvelle que vous avez spécialement imaginée à son intention, c’est le moment de lui dire « Poisson d’Avril ! », pour lui signifier ainsi qu’elle a été trop naïve en vous croyant.

Une autre tradition est d’accrocher le dessin d’un poisson dans le dos d’une personne, sans bien sûr qu’elle s’en aperçoive, et de la laisser se promener le plus longtemps possible ainsi affublée de cet appendice dorsal.

Malheureusement, tout comme le jour du Mardi Gras personne ne part travailler déguisé, n’espérez pas fêter le premier avril dans votre entreprise. Si cela n’est pas interdit et qu’un service, sous la houlette d’un collègue facétieux, pourra toujours célébrer cette coutume, c’est tout de même assez rare.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: ,