Le pronom complément Y en français

Après le pronom complément EN d’il y a quinze jours, voici le pronom complément Y.

On associe souvent l’utilisation du pronom complément Y avec la préposition À ; c’est en partie inexact.

Vous pouvez l’utiliser pour remplacer les compléments de lieu, qui souvent, c’est vrai, sont introduits par la préposition À, mais pas toujours !

Claire habite à Rome / Claire y habite.

Mais attention :

Je suis sur la Place Catalogne depuis une demie heure / j’y suis depuis une demie heure.

Nous allons en Pologne cet été / nous y allons.

Y remplace également les compléments de verbes qui sont introduits par la préposition À : penser à, participer à, remédier à, etc.

Ils jouent à la marelle / ils y jouent.

Attention ! Comme EN, le pronom Y ne peut pas substituer une personne, vous devrez utiliser le pronom tonique :

Je pense à mon grand-père / j’y pense / je pense à lui.

Enfin, il existe de nombreuse expressions idiomatiques avec Y, une des plus connues est : Ça y est ! Cette expression est utilisée quand quelque chose est achevé ou réalisé.

Ça y est ! Je suis en vacances !

Ça y est ! Il est encore dans la lune !

Pour terminer, attention à l’utilisation de l’expression il y a (où la tournure impersonnelle a intégré le pronom complément de lieu Y) avec le pronom EN.

Il y a beaucoup de touristes / il y en a (sans oublier la liaison obligatoire de EN avec le verbe A).

Nos cours de français, c’est aussi apprendre cela !

 

Étiquettes: , , ,

Le pronom complément EN en français

On associe souvent l’utilisation du pronom complément EN avec la préposition DE ; c’est en partie inexact.

Ce pronom s’utilise pour exprimer les quantités déterminées :

Je prends trois sucres / j’en prends trois.

(dans ce cas, EN ne substitue pas un groupe commençant par la préposition DE).

et les quantités déterminées :

Je mange de la viande / j’en mange.

En dehors de l’expression des quantités, le pronom EN remplace aussi les compléments des verbes qui sont introduits par la préposition DE : avoir envie de, avoir besoin de, parler de, etc.

Il revient de vacances / il en revient.

Attention toutefois ! Théoriquement, EN ne peut pas, dans ce cas, substituer une personne :

Je parle de ma fille / j’en parle / je parle d’elle.

Il faut cependant dire immédiatement que beaucoup de francophones (de plus en plus ?) utilisent ce pronom incorrectement et il n’est pas rare d’entendre « J’en parle » pour « Je parle de ma fille ».

Enfin, il existe des expressions idiomatiques avec EN :

Je m’en vais (je pars, je quitte cet endroit-ci).

J’en ai marre (j’en ai assez, je ne peux plus le supporter ; registre familier).

Ne t’en fais pas ! / ne vous en faites pas ! (ne vous inquiétez pas !).

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , ,