Voilangue

Le mot Ménage et ses dérivés

Beaucoup d’étrangers connaissent et s’amusent de l’expression « ménage à trois », mais le mot ménage est à l’origine de toute une famille de mots beaucoup plus fréquents que cette locution. En voici quelques-uns seulement.

Le mot Ménage et ses dérivésMénage a deux principales acceptions ; la première est « maison, intérieur ». De là dérive notamment le groupe :

  • aménager : préparer en vue d’un usage déterminé ; par exemple, aménager sa maison, mais aussi aménager le temps de travail, etc.
  • déménager : transporter des objets d’un logement à un autre, puis, par extension, changer de logement (attention ! le verbe déménager n’est jamais pronominal !)
  • emménager : s’installer dans un nouveau logement

Cela a également donné « faire le ménage », c’est à dire nettoyer et ranger un logement, puis « femme de ménage ». La ménagère est la femme qui s’occupe du ménage, c’est à dire de la maison. Le verbe (se) ménager signifie employer avec mesure, en essayant d’épargner ses forces ou sa vie (ou celles d’un autre, comme dit le dicton : « Qui veut voyager loin ménage sa monture »)

Ménage signifie également « vie en commun d’un couple ». De cette acception viennent les expressions : « Ménage avec ou sans enfant », « scène de ménage », et… « ménage à trois », qui, comme vous l’aurez remarqué, est un oxymore puisqu’un ménage est par définition constitué de deux personnes !

Nos cours de français, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , , ,

État de santé du salarié et secret médical en France

L’état de santé du salarié appartient à sa sphère privée. À ce titre, l’employeur ne peut pas l’obliger à communiquer des informations sur son état de santé, que ce soit au moment de l’embauche (l’article L 1221-6 du code du travail précise que les informations demandées à un candidat ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé et doivent avoir un lien direct et nécessaire avec cet emploi) ou durant l’exécution du contrat de travail.

Secret médical FranceLes personnes informées de la santé du salarié en raison de leurs fonctions, comme les médecins, sont tenues au secret professionnel. L’appréciation de l’aptitude médicale d’un salarié à occuper son poste de travail relève de la seule compétence du médecin du travail. Celui-ci pourra dire à l’employeur si le salarié est apte ou non à occuper l’emploi mais il ne pourra pas motiver et expliquer sa décision (au risque de s’exposer à une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende pour violation du secret médical selon l’article 226-13 du Code pénal).

Mais l’employeur ne doit pas non plus rester indifférent à l’état de santé de son salarié. D’abord parce qu’il supporte l’obligation d’adapter le travail à la personne, et qu’ensuite il supporte une obligation générale de sécurité : il pourra notamment mettre en œuvre des mesures de contrôles dans des conditions strictes (par exemple des contrôles d’alcoolémie).

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes:

L’enchaînement consonantique en français

En phonétique française, on confond généralement l’enchaînement consonantique et la liaison. Si elles trouvent leur explication dans la même règle, ce sont pourtant deux mêmes phénomènes différents.

La liaison, comme nous l’avons vu dans un article précédent, consiste à prononcer la consonne finale d’un mot, qui en principe ne se prononce pas, lorsque le mot suivant commence par une voyelle. Elle a pour objectif de diminuer le nombre d’occurrences de l’hiatus et d’augmenter la fréquence des syllabes dites ouvertes Consonne+Voyelle (type « pa », « lu », fon », etc.).

L’enchaînement consonantique, lui, consiste à enchaîner la consonne finale d’un mot (consonne qui doit être prononcée de toute façon) avec la voyelle initiale du mot suivant de façon à constituer une syllabe Consonne+Voyelle.

Écouter les exemples suivants (les enchaînements sont notés en caractères gras) :

 

Un groupe. Un groupe important (un-grou-pun-por-tant)

 

Vive. Vive allure (vi-va-llure)

 

Sa sœur. Sa sœur aînée (Sa-sœ-raî-née)

 

 

Pour ces trois exemples, il sera donc impossible à francophones de prononcer comme dans les enregistrements suivants :

Un groupe/ important

Vive/allure

Sa sœur/aînée

 

 

La liaison et l’enchaînement semblent à première vue être des phénomènes secondaires de la phonétique française ; il est cependant indispensable de les maîtriser tant pour la compréhension que pour l’expression. En ne les respectant pas, vous changerez immanquablement la « musique » du français (ici son rythme) et votre interlocuteur risque de ne plus vous comprendre !

Nos cours de français, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: ,