Voilangue

Petit cours sur l’accent tonique en français (1)

Aujourd’hui, nous allons voir quelques règles simples pour améliorer très facilement sa prononciation en français. La phonétique du français se distingue de l’espagnole et de la catalane à différents points de vue:

1. La différence la plus importante est que l’accentuation française n’est pas lexicale (comme en espagnol : « acento », « xico », et comme en catalan : « accent », « xic »). Le français est une langue à accent fixe, c’est à dire que c’est la position de la syllabe dans la chaine sonore qui détermine son accentuation.

Comparer :

« J’ai deux chats », où l’accent est sur la troisième syllabe « chats »

et : « J’ai deux chats gris », où l’accent est sur la quatrième syllabe « gris ».

Accent tonique en français2. La première syllabe n’est jamais accentuée. Les deuxièmes, troisièmes et quatrièmes syllabes sont majoritairement accentuées (dans la pratique, des groupes rythmiques de 5 ou 6 syllabes existent mais c’est moins fréquent).

3. Les mots de deux syllabes ou plus qui sont accentués le sont sur la dernière syllabe.

4. Les accents en français ne sont jamais des indices d’accentuation mais de prononciation : ils permettent de prononcer des sons. « Début » et « désert » sont accentués sur –but et –sert. Sans les accents sur les « e » on prononcerait un e caduc comme dans « le » : « debut » et « desert ».

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: ,

Petit cours de politesse « à la française »

Certains mots sont absolument indispensables dans la communication avec les Français. Jean-Benoît Nadeau est Québécois ; il s’intéresse de près à la langue et à la culture ; il a obtenu de grands succès éditoriaux traduits dans le monde entier, notamment Le français, quelle histoire !, Pas si fous ces Français et Les Français aussi ont un accent. Il habite Paris depuis septembre 2013 et tient une chronique dans la revue Le Français dans le Monde. Voici ce qu’il notait en août dernier :

« Nous montons dans le bus 91 direction Gare de Lyon. Tandis que Julie et les enfants valident leur billet, le chauffeur leur lance un regard noir.

Râlâlâ!, dit-il.

Je comprends tout de suite : nous avons oublié de dire « bonjour ». Alors je tente de corriger le problème en lui disant « merci ». Trop tard.

Mais il faut dire bonjour aux gens ! Râlâlâ! Il y a des gens mal élevés… !

Politesse à la françaiseJ’ai beau être en France depuis dix mois, il m’arrive encore d’oublier de dire bonjour, LE mot clé de toute interaction ici. C’est qu’à Montréal, d’où je viens, il est très rare qu’un employé s’attende à ce que des inconnus lui disent bonjour, à plus forte raison les 10 000 utilisateurs d’un bus. Mais le chauffeur de bus parisien – tout comme d’ailleurs le caissier, le libraire, le serveur ou le gardien de piscine- s’attend à recevoir 10 000 bonjours et à y répondre. « Bonjour », comme « Au revoir », « Excusez-moi », « Merci », « Je vous en prie », « Il n’y a pas de quoi » et « Bon appétit », figurent parmi les essentiels du kit de survie de l’étranger en France.

[…] Les étrangers se plaignent souvent du mauvais caractère des Français et pas seulement des Parisiens. Mais neuf fois sur dix, j’ai constaté qu’ils ont oublié de dire bonjour. »

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , , ,