Les principales erreurs lexicales des hispanophones / des catalanophones en français (3)

Comme nous l’avons déjà vu dans de précédents articles, les hispanophones et les catalanophones répètent souvent les mêmes erreurs lexicales qui sont pourtant faciles à éviter.

1. La confusion entre « d’ailleurs » et « par ailleurs »

« Par ailleurs » et « d’ailleurs » sont des connecteurs logiques. « En outre » ou « d’autre part » sont des synonymes de « par ailleurs ». Cette locution introduit un complément d’information à une affirmation.

L’inscription au club de ping-pong vous permet d’accéder à toutes les installations sportives. Par ailleurs, grâce à elle, vous bénéficierez d’une réduction dans le magasin de sport du quartier.

« D’ailleurs » vient renforcer l’affirmation donnée précédemment :

Il est vrai qu’il aime écrire. D’ailleurs, c’est assez normal puisqu’il vient d’une famille d’écrivains.

2. La confusion entre « magazine » et « magasin ». Le premier est un synonyme de revue et se prononce [magazin] ; le deuxième désignait à l’origine un lieu d’entrepôt et signifie aujourd’hui boutique : il se prononce [magazɛ̃], il faut donc bien veiller à nasaliser la dernière voyelle.

3. La confusion entre « champagne » et « campagne ». La Champagne est une région (où est d’ailleurs produit un vin d’appellation contrôlée : le vin de champagne). La campagne désigne une zone rurale, par opposition aux zones urbaines ; il est vrai que les terrains cultivés dans la campagne s’appellent des champs !

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , , , ,

En France, un salarié nouvellement embauché peut-il prendre ses congés ?

En France, depuis le 1er juin 2012, un salarié nouvellement embauché a le droit de prendre des congés dès lors qu’il a commencé à travailler. Il n’est plus nécessaire qu’il justifie de dix jours de travail. Le salarié a donc droit à un congé de 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif (sauf dispositions plus favorables), dès le premier mois de l’embauche. Cette loi a simplifié les conditions d’ouverture du droit à congés payés et a mis le droit français en conformité avec le droit communautaire.

Congés payés en FranceSi le salarié travaille moins de dix jours pour le même employeur, il acquerra donc un droit à congés payés au prorata de son temps de présence dans l’entreprise. Concrètement, cela signifie qu’un salarié nouvellement embauché peut, avec l’accord de l’employeur, prendre les congés acquis sans attendre la fin de la période de référence (généralement fixée du 1er juin au 31 mai). Un salarié embauché le 14 mai 2013, peut ainsi prétendre à la prise de 5 jours de repos la semaine du 16 juillet, alors même qu’il se trouverait encore en pleine période d’essai.

Sur ce point, les codes du travail sont désormais comparables en France et en Espagne.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: ,