S’expatrier au Québec

La « Belle Province » offre de belles opportunités de travail pour les jeunes catalans. Le gouvernement québécois cherche d’ailleurs à les attirer en multipliant les réunions d’information au Bureau du Québec. La visite, en février 2012, de la Ministre québécoise de l’Immigration est d’ailleurs significative : elle a signé un accord avec le Ministre catalan du Travail afin de promouvoir l’émigration catalane vers la province canadienne.

Le Canada a besoin de 200 000 nouveaux immigrés par an. Pourquoi un tel chiffre, qui semble presque démesuré ? Les statistiques nous apprennent que si de nombreux étrangers entrent sur le territoire canadien chaque année, nombreux sont ceux aussi qui en partent. Le motif ? Très souvent le climat, qui est très (trop) dur pour beaucoup. Quoi qu’il en soit, partir 2 ou 3 ans au Québec sera toujours une expérience enrichissante.

Depuis de nombreuses années, le Canada a mis en place une politique d’immigration choisie. Les services du Ministère de l’Immigration québécois recensent chaque année les postes de travail à couvrir. Quand vos remplirez votre dossier de demande d’immigration, des points vous seront attribués en fonction de votre âge, vos qualifications, etc. Vous pouvez d’ailleurs évaluer vos chances de sélection grâce à une évaluation préliminaire en ligne sur le site du bureau du Québec. Le Québec défendant farouchement sa francophonie, si vous parlez français, nul doute que ce sera un gros plus pour votre sélection !

Enfin, si vous partez au Québec, n’oubliez pas que la langue, et notamment les salutations, peut être très différente du français standart !

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.