Le salaire minimum en France et sa réévaluation

Le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, plus connu sous l’abréviation SMIC, est, en France, le salaire minimum horaire en dessous duquel il est interdit de rémunérer un salarié. Il est réévalué au minimum tous les ans au 1er janvier. De plus si l’inflation constatée entre le niveau ayant servi de référence pour la dernière augmentation du SMIC le 1er janvier et le dernier mois connu (N-1) dépasse 2 %, il est automatiquement réévalué au mois N+1 du pourcentage de cette inflation.

C’est pour cette raison qu’il n’y a pas eu de réévaluation automatique en juillet, août et septembre derniers : l’inflation a été de 1,90% par rapport à novembre 2010 (niveau ayant servi de base pour l’augmentation du 1er janvier 2011).

Son augmentation correspond au minimum à l’inflation constatée l’année précédente, plus 50 % de l’augmentation du pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier. Les pouvoirs publics peuvent décider d’une revalorisation supplémentaire.

Depuis le 1er janvier 2011, la valeur du SMIC brut est de 9,00 € par heure en France soit, pour un travail à temps plein de 151,67 heures par mois (semaine de 35 heures), 1 365 € brut mensuel, 1 073 € net. Parmi les pays de l’OCDE, la France a l’un des salaires minima les plus élevés.

Au 1er juillet 2008, il y avait 3,37 millions de « smicards » en France, représentant 14,5 % des salariés.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.