La restauration des salariés

A midi, où mangent les salariés de l’entreprise ? Tout dépend de l’entreprise. Certains vont à la cantine -ou mieux : au restaurant d’entreprise, comme ça fait plus chic de l’appeler ; elle est obligatoire à partir de 25 salariés. Quand il n’y a pas de cantine, les employés vont à un café ou à un restaurant munis d’un ticket restaurant fourni par leur employeur.

Comment sont alors comptabilisés ces avantages en nature dans la rémunération ? Pour les tickets restaurant, l’entreprise rembourse entre 50 et 60% de la valeur du ticket (autrement dit, l’employé paie la moitié du montant de son repas, ce qui ressemble à la proportion qu’il paie pour le transport, voir notre billet précédent). En 2010, la contribution patronale à l’acquisition de ticket restaurant (qui ouvre droit à une exonération de cotisations de sécurité sociale) est limitée à 5,21 € par jour et par salarié.

Dans les autres cas, l’entreprise rembourse les frais d’entrée à la cantine et il reviendra à l’employé de payer son repas.

Dans les sociétés de services qui délèguent leurs employés dans d’autres entreprises (par exemple les SSII, Sociétés de Services en Ingénierie Informatique), les employés ont tous accès à un restaurant d’entreprise (parfois inter-entreprises : deux ou plusieurs sociétés peuvent décider de partager une cantine pour réduire leurs coûts).

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes: , , ,

One response to “La restauration des salariés”

  1. La restauration d’entreprise connait elle aussi une évolution avec des offres plus segmentées : à la fois une montée en gamme des plats mais aussi un aspect local et circuit court qui connait un réel succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.