Les cadeaux dans l’entreprise française

Dans pratiquement toutes les entreprises, du moins à partir du moment où il y a un Comité d’Entreprise (CE), les parents reçoivent des cadeaux pour leurs enfants à l’occasion de Noël ; la taille et la valeur des cadeaux varient bien sûr en fonction du budget du CE ! Lorsqu’il n’y a pas de CE, c’est le patron qui peut directement offrir des cadeaux à ses salariés. En revanche, n’espérez pas de panier garnis rempli de bouteilles, de charcuteries et de douceurs : cette tradition n’existe pas en France (voir notre billet précédent).

Ces cadeaux sont en principe soumis à cotisations sociales mais il existe un plafond : en 2010, ils en sont exemptés lorsqu’ils ne dépassent pas le plafond de 144 euros par salarié pour une année civile ; le plafond est majoré de144 euros par enfant bénéficiaire jusqu’à 16 ans révolus.

De plus, pour bénéficier de cette exemption, le cadeau doit être lié à l’un des événements suivants :

  • la naissance
  • le mariage
  • la retraite
  • la fête des mères et des pères
  • la Sainte Catherine et la Saint Nicolas
  • Noël
  • la rentrée scolaire pour les salariés ayant des enfants

On peut recevoir d’autres cadeaux mais ceux-ci sont laissés à l’initiative des collègues. À une naissance, une enveloppe circule généralement dans les différents services et chacun y dépose ce qu’il veut. La somme permettra d’offrir un présent en rapport avec l’événement (une poussette, un chauffe-biberon, etc.) Un mariage ou le départ de l’entreprise (en retraite ou non) sont aussi l’occasion d’offrir un cadeau.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Bonne année à tous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.