Voilangue

Les relations de couple dans l’entreprise

En général, les couples se cachent plus qu’ils ne se montrent, surtout dans les PME. S’il n’y a évidemment aucune directive d’interdiction (ce serait illégal, depuis les lois Auroux de 1982, les entreprises ne peuvent interdire à leurs salariés d’avoir une aventure, ni les muter ou les licencier pour cette raison), l’afficher n’est pas très bien perçu car on y voit surtout une source de problèmes pour la bonne marche de l’entreprise : si le couple se dispute voire se sépare, les relations professionnelles risquent de devenir tendues et mauvaises. De plus, deux personnes unies sentimentalement peuvent ne pas l’être dans leur travail en cas de relation hiérarchique ou si elles appartiennent à deux départements différents.

De toute façon, les personnes ont elles-mêmes tendance à vouloir protéger leur intimité. Mais une relation a beau rester officiellement cachée, à l’intérieur du microcosme que constitue l’entreprise, on finit toujours par savoir que « machin » est avec « truc ». L’avantage ? Comme c’est un secret (un secret de polichinelle), personne ne peut poser de question directe (puisqu’on est pas censé être au courant) : un moyen sûr d’être tranquille !

Et pourtant, malgré ce tabou, selon une étude récente de la société Monster, près de 30% des couples se sont rencontrés au travail !

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , ,

Exprimer la conséquence grâce à « du coup »

Vous connaissez certainement de nombreux connecteurs logiques de conséquence : donc, alors, par conséquent, ainsi… Il en existe un autre que peu d’étudiants en français langue étrangère connaissent : c’est du coup.

Cette expression est très employée, de plus en plus employée, et même, au dire de certains, trop employée : cela devient un tic ou une manie de semer ses phrases de du coup. Vous devez faire attention à réserver son emploi aux situations informelles et essentiellement à l’oral : l’expression est familière.

C’est presqu’un synonyme de par conséquent -qui, lui, n’est pas utilisé à l’oral. On dit parfois que du coup s’emploie quand la conséquence est inattendue. Ce n’est pas tout à fait exact. En utilisant cette expression, vous faites simplement semblant de croire que la conséquence de la première proposition est unique et somme toute logique.

Dans :

Il y avait une promotion sur les portables du coup j’en ai acheté un.

il n’y a pas de relation de cause à effet entre l’affirmation et l’action : ce n’est pas parce qu’il y a une promotion qu’on achète automatiquement un portable. Et pourtant, c’est ce que vous dites, ce qui vous permet de légitimer votre action (ici votre achat) : vous avez eu raison, il était normal d’en acheter un puisqu’il y avait une promotion.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Étiquettes: , , ,