Comment se saluer dans l’entreprise québécoise

Saluer ses collègues en serrant leur main : en France, oui! mais pas partout dans le monde francophone. Si vous travaillez ou partez en voyage d’affaires au Québec, ce salut ne sera pas de rigueur. C’est même mieux : on l’évite. Certes, il arrive que deux Québécois se serrent la main. Vous pourrez alors en déduire que ce sont de proches amis. Sinon, la poignée de main est presque toujours emprunte d’une forte charge cérémoniale.

Ce peut être pour formaliser une transaction. Le jour de votre embauche ou à la signature d’un contrat, une poignée de main scellera l’accord définitif. Elle est également fréquente à la première rencontre. Attention! à la première rencontre seulement! L’importance de cette présentation mutuelle et officielle oblige en quelque sorte les deux interlocuteurs à cette politesse. Et que cela ne devienne pas ensuite une habitude!

Au Québec, vous êtes en Amérique du Nord, ne l’oubliez pas. On se touche beaucoup moins que dans les pays méditerranéens. De plus, la poignée de main matinale, systématique et répétitive, y est vue comme une perte de temps. Comment faire alors? Faites précisément ce qu’il faut éviter en France : saluez simplement de loin en lançant «Bonjour!»

Pas facile de parler une langue!

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Étiquettes: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.